Plan pour les Petites Entreprises de Derek Sloan

La petite entreprise est l'épine dorsale de l'économie canadienne. En tant qu'ancien fondateur, propriétaire et opérateur de petite entreprise, je connais les défis auxquels elles sont confrontées. J'ai élaboré ce plan en me basant sur ma propre expérience en matière de paperasserie gouvernementale et de politique fiscale. Veuillez m'envoyer vos suggestions d'amélioration.

Allégez le fardeau des travailleurs autonomes

Je supprimerai le "double" paiement du RPC pour les travailleurs autonomes. Ils doivent payer à la fois la portion d’employé et d’employeur du RPC, ce qui est le double de ce que paierait un employé régulier. C'est injuste. Les employés ont souvent des avantages sociaux et des pensions, tandis que les travailleurs indépendants n'ont souvent ni l'un ni l'autre. Le moins que nous puissions faire est de leur accorder une aide en ce qui concerne le RPC.

Distinguer les grandes et petites entreprises

La petite entreprise est l'épine dorsale de l'économie canadienne. Je sais: j'ai fondé, possédé et opéré ma propre entreprise à Oshawa, ON. J’avais marre des grandes sociétés internationales avec des allégements d’impôts spéciaux qui détruisaient la capacité des entreprises locales à prospérer.

Nous devons augmenter a 1,000,000 $ le montant de revenu admissible au taux d'imposition des petites entreprises. À l'heure actuelle, une fois qu'une entreprise gagne au-dessus du taux des petites entreprises, elle paie régulièrement des impôts sur les sociétés qui peuvent être le double du taux des petites entreprises. Nous avons besoin d'un taux moyen pour les entreprises afin de soulager les sociétés à mesure qu'elles se transforment en un taux d'imposition complet.

Distinguer entre Fabriqué au Canada et Fabriqué Ailleurs (comme la Chine)

Dans mon entreprise de meubles, je pouvais clairement voir la façon dont l'industrie de meubles Fabriqués au Canada a été presque détruite par l'inondation de notre marché avec des meubles bon marché et de qualité inférieure provenant de pays comme la Chine.

Ce n'est pas du "libre-échange" lorsque des pays comme la Chine manipulent des devises, volent la propriété intellectuelle et subventionnent leurs propres industries. Ils respectent également des règles totalement différentes en matière de sécurité environnementale et de protection des travailleurs.

Par conséquent, nous devons distinguer entre Fabriqué au Canada et Fabriqués Ailleurs. Je propose un programme national "Fabriqué au Canada" qui étiquette et fait la promotion des produits fabriqués au Canada, et qui sensibilise en même temps le public à l'importance d'acheter au Canada.

C'est également bon pour l'environnement, car nous achèterons moins de produits "jetables" et de plus en plus ceux faits pour durer.

Bonus environnemental

J'offrirai des allégements fiscaux aux entreprises avec des garanties de 10 ans ou plus pour promouvoir une meilleure qualité et m'éloigner de la "société du jetable". Il n’était pas rare que les appareils électroménagers durent plusieurs décennies durant la génération de nos parents.

Allégements fiscaux pour les petites entreprises et réduction des formalités administratives

  1. Je vais mettre en œuvre un congé fiscal et une amnistie de la TPS pendant un an pour les petites entreprises, les coopératives et les organismes de charité. Les organismes de charité sont largement exonérés de la TPS, mais nous voulons les inclure de toute façon.
  2. Aider les petites entreprises à fournir des avantages sociaux et des pensions. Les propriétaires de petites entreprises ont souvent du mal à offrir des avantages sociaux à leurs employés, et ils peuvent très rarement fournir tout type de pension. Mon plan permettrait aux PMEs de placer la part des charges sociales qu’elles auraient dû payer sur les revenus remontants jusqu’à 60000 $ par an dans un ensemble d’avantages sociales et/ou de pensions pour permettre la création de prestations et de régimes de retraite pour tous les employés.
  3. Mettre fin aux subventions et aux échappatoires des grandes entreprises. Trop souvent, les grandes entreprises reçoivent inutilement des fonds publics et sont de plus en mesure de protéger leurs revenus par des régimes fiscaux légaux (mais injustes) à l'étranger. Il est temps d'égaliser les règles du jeu pour les petites entreprises qui gagnent, travaillent et paient tous leurs impôts au Canada.
  4. Les Amazons et les Facebooks doivent payer leur juste part. Nous devons nous assurer que les grandes plateformes technologiques et les entreprises de commerce électronique paient un montant équitable d'impôts sur les sociétés au Canada. Leur impact sur les entreprises locales est important et ils doivent respecter les mêmes règles.
  5. Relevez la limite des petites entreprises. Nous devons augmenter le plafond des petites entreprises à 1,000,000 $ de revenus (le montant actuel éligible au taux d'imposition des petites entreprises est de 500,000 $). Il faut aussi créer une tranche d'imposition moyenne afin de faciliter leurs transitions vers les taux d'entreprises complets, qui peuvent souvent être le double des taux de petites entreprises, selon la province.
  6. Encourager la formation professionnelle. Pour encourager la formation professionnelle, j'offrirai un crédit d'impôt de 100% pour les dépenses des petites entreprises sur la formation professionnelle et l’éducation.
  7. Encourager le financement participatif. Je vais assouplir les réglementations sur les start-ups en ce qui concerne l'octroi de licences et le financement participatif. Il s'agit d'une façon nouvelle et appropriée d'encourager l'investissement dans de nouvelles entreprises, et nous travaillerons avec les autorités de réglementation provinciales pour assurer un meilleur accès à cette nouvelle forme de financement.
  8. Réduiser les formalités administratives. Je vais adopter une règle "1 dedan, 2 dehors" pour les règlements aux trois niveaux de gouvernement en utilisant l'autorité fédérale. Selon la Fédération Canadienne des Entreprises Indépendantes (FCEI), la plupart des abus de la bureaucratie sont provinciaux et municipaux.
  9. Réductions supplémentaires de la bureaucratie. Notre objectif sera d'abroger 70% des réglementations fédérales existantes en rationalisant les doublons.
  10. Numériser les fiches signalétiques pour économiser des milliers de dollars aux entreprises de fabrication de produits chimiques.
  11. Interdire à Statistiques Canada d'obliger les petites entreprises à répondre aux sondages sous peine d'amendes ou de peines de prison.
  12. Rassembler tous les formulaires et documents du Gouvernement Fédéral pour les petites entreprises sur une seule page Web.
  13. Supprimer les frais et réduire le temps d'attente à trois mois pour les demandes de Travailleurs Étrangers Temporaires.
  14. Supprimer le Fond d’Incitation à l’Action pour le Climat qui favorise les grandes entreprises avec des frais de 80,000 $ pour les privilèges.
  15. Collaborer avec les gouvernements provinciaux pour rendre les coopératives en milieu de travail obligatoires pour tous les étudiants du niveau secondaire, collégial et universitaire. De nombreux pays, comme la Suisse, connaissent un grand succès avec l'apprentissage dans les industries de cols-bleus et de cols-blancs (assurances, services banquiers, etc.). Nous devons encourager tôt les étudiants à avoir un avant-goût du monde réel - cela améliore la compréhension de la façon dont l'argent est fait et encourage la responsabilité fiscale. De nombreux étudiants de gauche se plaignent considérablement lorsqu'ils reçoivent leur premier chèque de paie et voient toutes les déductions fiscales. L'exposition aux réalités fiscales changera leur réalité politique.
  16. Mettre fin au double paiements au RPC pour les travailleurs autonomes.